Maison individuelle, Saillon, 2012-2014

La parcelle sur laquelle doit prendre place un logement pour une famille, est la dernière parcelle d’un quartier bordant le canal de Saillon, en zone inondable  et offrant une vue sur la colline du bourg de Saillon.

A ces deux conditions du site s’ajoutent la position des vents dominants,  l’accès , des vues dégagées au loin  et  la proximité du voisinage construit et futur. Ces paramètres sont à l’origine du concept architectural.

Un volume posé sur des pieux le protégeant des inondations est comme creusé d’une part par un patio et d’autre part par l’entrée et une terrasse.  Ainsi chaque creux répond à une fonction bien particulière liée au site et à l’usage.

Le bois des éléments en creux, les façades en crépis et le toit à deux pans reprennent la matérialité de celle du bâti visible depuis la nouvelle habitation.

Le patio résout à la fois la privacité, la protection contre les vents et le soleil. Des volets de même aspect que la façade du patio permettent de varier les perspectives et la quantité de lumière dans les pièces à vivre.

Le volume entourant ce patio est couvert d’un toit à deux pans dont l’un domine l’autre, donnant un aspect de tour à l’angle de l’habitation proche des tours de pierre du village de Saillon.

A l’intérieur un noyau central de distribution vertical s’élance du rez au faîte. Il est en béton bouchardé, mémoire à nouveau des constructions du bourg.

 Par cette réalisation, nous avons revisité des éléments architecturaux très simples, dont la mise en œuvre donne toute la qualité aux espaces tant intérieurs qu’extérieurs. Ainsi la maçonnerie, le volet, le toit à deux pans ne sont pas nouveaux ici mais cette réalisation se démarque par sa réponse spécifique à un lieu et un usage.

Photos : Lionel Henriod